On parle de vous

Dans cette page, retrouvez notre communication depuis la mise en ligne de la Marketplace des commerçants locaux, le 07 novembre 2020.

Nous mettons tout en oeuvre pour assurez la promotion de vos commerces et nos investissements marketing sont pensés pour vous offrir la plus belle visibilité au travers de nos différents canaux de communication.

Films institutionnels, publications de photos et vidéos de vos activités, de vos points de vente, affichage, flyers, goodies, réseaux sociaux, partenariats de communication ainsi que les interviews et reportages de presse.

Communication
Développement
Marketing

Journal     19/20h. du lundi 14 décembre 2020  

« Comment sauvez les commerces de proximité face à la concurrence des grandes surfaces ? »

Un reportage @france3cotedazur mettant en lumière notre solution 💡

📌 Ucadiz s’engage pour offrir aux commerçants les outils nécessaires à leur numérisation, leur permettant de multiplier leurs ventes tout en valorisation l’expérience d’achat de leurs clients.

« Résister face aux géants, cela passe aujourd’hui par la livraison […] Des paquets viennent d’être commandés sur une marketplace locale, cette plateforme rassemble des articles issus de différents commerces locaux. »

Plusieurs camions sillonnent les villes du département pour faire la promotion de votre plateforme sur trois écrans géants!

Journal     12/13h. du mardi 15 décembre 2020  

« Comment sauvez les commerces de proximité face à la concurrence des grandes surfaces ? »

Un reportage @france3cotedazur mettant en lumière notre solution 💡

Le marché de Noël de Cannes 2020

La magie des fêtes se répand sur le sublime marché de Noël de Cannes 🎄🎅🏼

Chaque jour, nous vous partageons nos commerçants locaux coup de cœur ❤️

Pour les retrouver, déambulez dans les allées illuminées et découvrez leurs merveilleux produits 🧸🎁

 

Le village de Noël est ouvert jusqu’au 3 janvier, de 10h à 20h.

 

 

 

    Passage du lundi 28 décembre 2020  

Interview de Gilles LAURA, président Ucadiz. Ciquez ici pour lire l’article en ligne.

Les petites affiches hebdomadaire d’information juridique, économique, politique et générale.

Ucadiz : premières emplettes sur la marketplace des commerçants locaux

La problématique de la digitalisation des petits commerces est dans l’air du temps. Mais Gilles Laura n’a pas attendu la crise de la Covid-19 pour imaginer une marketplace réunissant les boutiques d’un territoire. En gestation depuis 2018, son projet, porté avec trois associés, est devenu réalité l’été dernier. Et il a été officiellement lancé début novembre sous l’appellation Ucadiz.

À qui est destiné Ucadiz ?

- La France est en retard sur le numérique, en particulier les petits commerçants. Même si certains ont un site de vente en ligne, la présence sur une marketplace leur apporte une meilleure audience. Ucadiz entend les aider en les regroupant sur une plateforme territorialisée, par exemple à l’échelle d’une ville ou d’une agglo. Nous venons de lancer le concept avec une trentaine de professionnels partenaires implantés à Cannes, Mandelieu-La Napoule, Théoule-sur-Mer, Mougins et Le Cannet, mais aussi sur une commune du Var.

Sur quelle philosophie repose le site ?

- Nous sommes très attachés aux commerces de proximité, c’est pourquoi nous leur proposons un service qui leur facilite la vie. Nous assurons toute la logistique, grâce à une collecte par secteurs, qui est ensuite ramenée sur des points relais avant d’être livrée chez les acheteurs. Les commerçants ne s’occupent de rien, ils n’ont qu’à nous fournir le descriptif de leurs produits. Nous pouvons les aider dans ce domaine, pour des frais très avantageux.
Combien leur coûte la présence sur Ucadiz ?
- Nous avons des tarifs adaptés à la réalité de leur activité. Compte tenu des difficultés du moment, nous proposons à ceux qui nous rejoignent un prix solidaire, soit moins de
1 euro par jour, sans commission sur les ventes.

Et plus tard ?

- L’abonnement au service sera de 29,99 euros la première année, puis 10 euros supplémentaires ensuite. Quant aux commissions, elles ne dépasseront pas 12%. Il faut savoir qu’elles atteignent 26% chez Amazon.
Après le bassin cannois, d’autres pistes ?
- Le concept, qui a été pensé avec les commerçants dans le respect de la réglementation européenne des marketplaces, est appelé à se multiplier. Nous avons des contacts avec d’autres villes, dans les Alpes-Maritimes, le Var et ailleurs en France. Il faut concevoir Ucadiz comme un projet qui s’inscrit dans la durée et non pas comme une initiative éphémère pour faire face aux difficultés liées à la crise sanitaire. Il va générer de l’emploi sur les territoires concernés. À terme, pour un bassin de consommation de 80 000 habitants, nous estimons que 40 postes seront nécessaires au fonctionnement de la plateforme.

Visite du village de Noël, à la rencontre des commerçants investis et passionnés comme Francis et Ingrida de Pure Baltic, Hayat Borneo, Bamboo’s, l’Atelier de Jaél, Pour les hommes, Cam et Léon…

 

Retrouvez l’ensemble de nos publications et vidéos sur nos réseaux:

FACEBOOK    INSTAGRAM     TWITTER    YOUTUBE     LINKEDIN